top of page
  • Photo du rédacteurValérie DEBIEUX

Monsieur Ravel rêve sur l'île d'Insomnie, Frédéric Clément

Dernière mise à jour : 3 juin


Frédéric Clément, « marchand de couleurs », s’installe sur une rive et prend ses marques. Il rêve et dessine le voyage de « Monsieur Ravel », avec ses mots et ses illustrations. Il crée un conte onirique de très grande qualité, qu’il décore de magnifiques pages empreintes de douceur et de poésie fantasmagorique. L’émerveillement est au rendez-vous, le lecteur tourne les pages et se fond, peu à peu, dans ce monde imaginaire. Celui de « Monsieur Ravel », qui, assis sur son fauteuil, à côté de son horloge, s’ennuie, au milieu de son île d’Insomnie, sur une belle plage où il attend la grande vague qui va l’emporter au sommet de son art et de sa composition.

 

« Monsieur Ravel » fait tout d’abord la connaissance d’une théière fumante, suivie de sa tasse de porcelaine rosie, puis, il rencontre un facétieux petit singe-tambour, prénommé Gibraltar, qui finira par lui donner le rythme… de son célèbre boléro…

 

Ta Ta Ta Tam… Ta Ta Ta Tam… Ta Ta Ta Tam… Tam Tam…

L’esprit du lecteur s’envole, entraîné par la magie du monde musical de ce compositeur solitaire. Frédéric Clément a ainsi savamment concocté un récit autour de ce célèbre musicien, insomniaque, vivant seul, sans femme ni enfant. Avec ses planches, à la fois sensuelles, aériennes, raffinées et élégantes, Frédéric Clément, via l’enregistrement du CD accompagnant l’ouvrage, marque son inclination à « faire entendre aux enfants les bourrasques d’eau d’Une barque sur l’océan en version orchestre et la tendresse qu’elle dégage en version piano, afin de montrer les différentes facettes d’une même œuvre, notamment en fonction de ses arrangements ».  

 

« Monsieur Ravel ». Un univers à lui seul, où le lecteur, ébloui par tant de créativité, se glisse, peu à peu, emporté par le courant de la fantaisie. « Monsieur Ravel » surfe sur cette belle et grande vague verte, elle le transporte hors de cette « petite île de rien du tout », vers un monde intérieur qui lui permettra de composer ses plus belles œuvres, comme « Pavanne pour une infante défunte », « L’enfant et les sortilèges », « Daphnis et Chloé »…   

 

Frédéric Clément n’a de cesse de surprendre. Il a un univers imaginaire au moins aussi grand, si ce n’est davantage, que celui de Lewis Caroll, ou encore de James Matthew Barrie. À le lire, chacun l’imagine en son atelier, entouré de bibelots, de jouets, de fleurs, de papillons et d’insectes, de babioles, de crayons, de feuilles séchées, de pommes, de pinceaux, que sais-je, de pétales de roses, un cabinet de curiosités, façon Deyrolles, pouvant donner naissance, ici, à un carrosse, là, à un château-fort…

Nul doute que le lecteur ressortira émerveillé au terme de ce fantastique voyage, créé par Frédéric Clément, l’un des plus grands conteurs et poètes de notre époque. A quand une adaptation de cet ouvrage sous forme de film d’animation ? Ce livre narré et illustré par son auteur est une petite perle de la littérature jeunesse et son CD audio qui l’accompagne, une belle réussite !

 

Valérie DEBIEUX (2013)


(Actuellement Indisponible chez Didier jeunesse)






19 vues0 commentaire

Σχόλια


bottom of page